Lamarck numérique

Le blog du numérique du lycée Lamarck

T-NSI – Lancement du PROJET – Morpion

Descriptif

Le morpion est un jeu de réflexion à deux joueurs au tour par tour dont le but est de créer le premier un alignement. Le jeu se joue généralement avec papier et crayon.

Règle du jeu

Sur une grille de 3x 3, deux joueurs s’affrontent. Ils doivent remplir chacun à leur tour une case de la grille avec le symbole qui leur est attribué : O ou X. Le gagnant est celui qui arrive à aligner trois symboles identiques, horizontalement, verticalement ou en diagonale. Il est coutume de laisser le joueur jouant X effectuer le premier coup de la partie.

Objectif du projet

Réaliser en langage Python 3, une version numérique du jeu de réflexion “Morpion” pour ordinateur en mode textuelle.

Déroulement du projet

Pendant plusieurs séances, les élèves de Terminal NSI ont d’abord révisé la notion de liste et de tableau en langage Python comme représentation des données.

Ensuite élève va mettre en pratique ces connaissances en python pour réaliser le jeu Morpion.

À suivre …

Nos données personnelles valent de l’or !

Pour ce débrief du numéro de Cash Investigation “Nos données personnelles valent de l’or !” (replay), Elise Lucet est entourée de Linda Bendali, qui a réalisé l’enquête, Bertrand Scirpo, le délégué à la protection des données personnelles à France Télévisions, et Emmanuel Gagnier, le rédacteur en chef de “Cash”.

  1. Que pouvons-nous faire pour protéger au mieux nos données ?
  2. Pourquoi la CNIL a-t-elle autorisé la collecte des données de santé auprès des pharmacies ? N’est-elle pas censée protéger ces données ?
  3. Comment faire pour s’opposer à l’envoi de nos données à IQVIA ?
  4. Il semble que l’application Ma Grossesse ne soit plus accessible depuis un mois. Savez-vous si ces changements sont liés à la réalisation de votre enquête ?
  5. es sites demandent une autorisation pour les cookies. Certains nous obligent à les accepter, ou à payer pour accéder au contenu (par exemple, Marmiton). Est-ce que c’est légal ?
  6. Pourquoi France.tv demande à s’inscrire avec son adresse mail et sa date de naissance pour voir, entre autres, “Cash Investigation” ?

Source: “Nos données personnelles valent de l’or !” > Le débrief du magazine “Cash Investigation”

Pourquoi l’anonymisation des données personnelles est bien une illusion

es courtiers en données personnelles, ou data brokers, ont un discours tout trouvé pour rassurer un utilisateur de l’Internet qui craindrait pour ses données personnelles : elles sont anonymisées, donc pas de nom ni de prénom. Il serait donc impossible de l’identifier et il pourrait ainsi surfer sur le Net incognito. Mais cette promesse, c’est du bidon ! A l’Imperial College de Londres, depuis plusieurs années, une équipe de chercheurs alerte sur les risques que représentent les bases de données pour la vie privée.

A sa tête, le Belge Yves-Alexandre de Montjoye, l’un des experts les plus réputés au monde de l’anonymisation des données. “Ceci est un outil qu’on a développé, avec beaucoup de pays dans le monde, pour essayer d’aider à expliquer comment on peut ‘ré-identifier’ une personne. Il permet de voir ce qui va être nécessaire pour retrouver une personne dans le pays en question”, explique-t-il au magazine “Cash Investigation” (replay). Il dispose ainsi d’une base de données anonymes qui contient les profils de 66 millions de Français.

Nos données personnelles valent de l’or !

“Cash” révèle comment un téléphone espionne son utilisateur, comment des données très personnelles sur sa religion, sa grossesse ou son moral sont envoyées sans son consentement à des partenaires commerciaux. Par exemple, lors d’une connexion sur le site de santé Doctissimo, des informations sont transmises à l’insu de l’utilisateur et elles vont ensuite être envoyées à des entreprises appelées des “data brokers” qui vendent ces données de consommateurs pour des publicités ciblées. Un marché colossal estimé à 400 milliards d’euros en Europe !…

Source: Nos données personnelles valent de l’or !

Une montre connectée peut-elle révéler la personnalité de son utilisateur ?

Avec le profilage prédictif, les courtiers en données personnelles, ou data brokers, peuvent désormais lire dans les pensées des consommateurs en étant branchés directement sur leur cerveau… Et pour le démontrer, le magazine “Cash Investigation” (replay) a commandé un appareil qui ne se branche pas sur le crâne mais se porte au poignet : une montre de sport, la Fitbit Inspire rachetée par Google, l’un des modèles les plus vendus en France, qui rafle les données de 29 millions d’utilisateurs dans le monde.

Pour le magazine, la journaliste Rébbeca Khananié va jouer les cobayes. Afin de mettre sa montre en marche, elle doit créer son profil. A partir de cet instant, toutes ses données vont être enregistrées : le nombre de pas qu’elle fait dans la journée, sa fréquence cardiaque, la quantité de calories qu’elle brûle ou la qualité de son sommeil. Des informations en apparence anodines, mais qui pourraient par exemple être utilisées pour l’embaucher ou lui accorder un crédit…

Source: “Cash Investigation” a testé une montre connectée qui pourrait révéler la personnalité de son utilisateur

Pourquoi tu es accro à Uber ? (7/8)

Ça y est ! Tu t’es enfin décidé(e) à devenir chauffeur Uber. Tu penses être libre et indépendant(e) mais c’est plus compliqué. L’appli va tout faire pour te donner des ordres sans que tu t’en aperçoives en utilisant la technique du NUDGE, des petits coups de coude pour te pousser vers ce qu’Uber considère comme une meilleure décision pour toi… ou pour ses actionnaires !

Source : Dopamine (7/8) – Uber | ARTE

Pourquoi tu es accro à Instagram ? (4/8)

Instagram est irrésistible ! Tu ne peux pas te retenir de checker ton fil d’actualités et c’est normal car l’appli est basée sur la comparaison sociale, un processus automatique et inconscient qui fait que quand tu consultes Instagram, d’un côté tu rejettes des comportements et de l’autre tu imites inconsciemment des comportements, te poussant dans les bras des influenceurs.

Source : Dopamine (4/8) – Instagram | ARTE

Pourquoi tu es accro Candy Crush ? (3/8)

Tu adores Candy Crush, tu te sens super fort(e) et ça te fait trop plaisir. C’est normal, car l’appli est basée sur la technique de l’ILLUSION DE LA COMPÉTENCE, où chaque action produit un compliment visuel ou sonore. Ce n’est pas juste pour flatter ton ego, car cela active mécaniquement une zone précise de ton cerveau, le striatum, qui fait partie du système dopaminergique.

Source : Dopamine (3/8) – Candy Crush | ARTE

« Older posts

© 2021 Lamarck numérique

Theme by Anders NorenUp ↑