Le blog du numérique du lycée Lamarck

Mois : janvier 2021

Le Numérique et ses métiers dans… : le secteur Banque, Finance & Assurance – 1/9

De quelle manière le numérique et ses métiers interviennent-ils dans les principaux secteurs d’activité de l’économie ? Dans chacun des 9 épisodes de cette série, retrouvez deux à trois exemples d’usages marquants qui montrent comment les pros du secteur (vous demain, peut-être ? 😉) contribuent à inventer le monde.

Épisode consacré au secteur Banque, Finance & Assurance.

Et plus d’infos sur notre site 👇

www.talentsdunumerique.com

Les métiers de l’informatique

Une nouvelle Classe Préparatoire MP2I dès la rentrée 2021

Mise en place à la rentrée 2021, la nouvelle prépa MP2I (mathématiques, physique, ingénierie et informatique) met les sciences informatiques à l’honneur. Pour des élèves ayant déjà suivi ou non un enseignement en numérique. Elle donne accès aux prépas MPI, MP ou PSI en 2e année.

Découvrez en quelques minutes seulement la nouvelle classe MP2I qui ouvrira ses portes à la rentrée 2021 au lycée Louis Thuillier.

Pour aller plus loin

Dylan, Ingénieur Systèmes embarqués – Série Interviews Selfies

Le principe des Interviews Selfies : de jeunes professionnels du numérique, qui exercent un métier recherché et/ou en développement dans le secteur, partagent avec vous leur point de vue sur leur métier, leur parcours, leurs passions… Dylan, Ingénieur Systèmes embarqués dans l’automobile

Le métier de Dylan est en particulier lié à tous les secteurs industriels comme l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire, les industries mécaniques… Il mêle électronique et informatique. Il s’agit pour lui de concevoir, de programmer, d’installer et de tester des systèmes autonomes. Ceux-ci vont être intégrés (« embarqués ») à d’autres équipements ; dans le cas de Dylan, à l’intérieur de voitures : ils vont ensuite réagir à leur environnement et envoyer des informations ou des alertes. Ce peut être par exemple des caméras ou radars de recul, des systèmes de lecture automatique des panneaux de circulation…

Son parcours ? Dylan a obtenu un Bac Scientifique puis un diplôme d’Ingénieur (en alternance), soit un niveau Bac+5.

Pour en savoir plus


Les métiers de l’informatique

Comment TikTok rend invisible les vidéos des manifestations Black Lives Matter et autres contenus politiques ?

Pourquoi les vidéos de Kam, un jeune Américain, sont-elles passées de 8 millions de vues à un petit millier dès qu’elles ont montré des manifestations en lien avec le mouvement Black Lives Matter ? TikTok, le réseau social chinois qui fait de l’ombre aux géants du web, aurait-il pratiqué une forme de censure ? “Complément d’enquête” a obtenu le témoignage, rare, d’un ancien modérateur de la plateforme.

Avec ses courtes vidéos de danses ou de chats, rigolotes et rythmées, TikTok promeut une vision du monde qui se veut divertissante… Kam, un jeune Américain, a fait un carton sur le réseau social en filmant son père, un homme d’habitude autoritaire, qui s’est mis à la danse pendant le confinement. Sa vidéo a été vue plus de 8 millions de fois. 

Fort de ce succès, Kam a alors décidé de filmer son quotidien et de faire de TikTok son journal de bord. Dans l’intention de “simplement montrer aux gens ce qui se passe ici : qu’on est toujours mobilisés, qu’on exprime notre opinion, de manière pacifique, et dans la bonne humeur”, il s’est mis met à poster des vidéos militantes des manifestations du mouvement Black Lives Matter.

Mais surprise : là où ses vidéos de danses faisaient des millions de vues, ses vidéos de manifestations ont fait un bide. Le nombre de vues a chuté, atteignant à peine 1 000 ou 2 000… Kam se demande si TikTok ne les aurait pas jugées trop politiques… Il pense avoir été victime de ce que l’on appelle le “shadow ban“.

Extrait de “Tous toqués de TikTok !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 14 janvier 2021.

Tous toqués de TikTok !

L’application vidéo Tiktok, téléchargée par 2 milliards de personnes, est au cœur de l’actualité. Comment ce réseau social créé par des Chinois a-t-il réussi à ringardiser ses cousins américains, comme Instagram ou Facebook ? Et comment éviter ses dérives potentielles ? De la Chine aux Etats-Unis, en passant par les cours d’école françaises, “Complément d’enquête” sur cette appli de karaoké devenue un phénomène mondial.

 “Tous toqués de TikTok !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 14 janvier 2021.

TikTok, c’est que du bonheur” : comment l’application chinoise promeut une vision positive du monde, sans “autistes, trisomiques, handicapés, etc.

Selon un ancien modérateur de la plateforme vidéo, qui a accepté de témoigner pour “Complément d’enquête”, le règlement le stipulait : “TikTok ne doit montrer que des choses belles et sympathiques.” Au prix de certaines discriminations, comme le montre la charte qu’il a fournie aux journalistes du magazine.

TikTok est parfois accusé d’être un “mouchard” au service de la République populaire de Chine. L’application dément. Les propositions d’interview de “Complément d’enquête” ont été déclinées, mais la rédaction a reçu une réponse écrite : “TikTok est un produit disponible uniquement hors de Chine. Nos centres de données sont entièrement situés en dehors de la Chine, et aucune de nos données n’est soumise à la loi chinoise. L’équipe globale de gouvernance est basée aux Etats-Unis (…)”.

L’application chinoise qui fait de l’ombre aux géants américains du web est-elle vraiment une structure autonome, indépendante de Pékin ? “Complément d’enquête” a contacté un ancien modérateur de la plateforme qui compte aujourd’hui 800 millions d’utilisateurs dans le monde. Après des mois de discussion, il a accepté de parler aux journalistes du magazine. Et selon lui, la réalité serait différente…

Extrait de “Tous toqués de TikTok !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 14 janvier 2021.

TikTok – A quoi sont exposés nos Ados ?

En apparence, c’est fun : on danse, on chante, on se filme, et on poste sur le réseau social. En France, selon une étude, un jeune de 11 à 12 ans sur deux utiliserait TikTok. L’application vidéo chinoise qui monte semble avoir fait des mineurs son cœur de cible. “Complément d’enquête” a voulu savoir exactement à quoi elle expose nos ados.

 

En France, la moitié des 11 à 12 ans, selon une étude, utiliseraient TikTok. Pour savoir à quoi les expose la plateforme vidéo qui a détrôné YouTube chez les moins de 15 ans, une journaliste de “Complément d’enquête” a tenté une expérience. Elle s’est créé un compte sur l’application en entrant “2007” comme date de naissance, comme si elle avait 13 ans.

Treize ans, c’est l’âge minimum légal pour s’inscrire sur la plateforme – qui ne fait aucune vérification. Notre journaliste va ainsi savoir quelles vidéos TikTok propose à un enfant qui vient de s’inscrire. Le résultat de l’expérience, visible dans cet extrait, n’est pas très rassurant.

Extrait de “Tous toqués de TikTok !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 14 janvier 2021.

Art et numérique

Royaume-Uni : de l’art en réalité augmentée, une exposition par écran interposé

Les bords de la Tamise servent actuellement de scène à une exposition atypique à Londres. Des œuvres d’art y sont exposées mais restent invisibles à l’œil nu… C’est en scannant un QR code apposé sur des bouées de sauvetage que les réalisations apparaissent. Certains voient en ces nouvelles méthodes le moyen de palier aux fermetures des musées et d’exporter l’art.

Source: TV5 monde

© 2021 Lamarck numérique

Theme by Anders NorenUp ↑