Le blog du numérique du lycée Lamarck

Catégorie : Internet (Page 1 of 2)

Alex, Architecte DevOps & Cloud – Série Les Interviews Selfies

Le principe des Interviews Selfies : de jeunes professionnels du numérique, qui exercent un métier recherché et/ou en développement dans le secteur, partagent avec vous leur point de vue sur leur métier, leur parcours, leurs passions…

Alex, Architecte DevOps & Cloud dans une ESN (Entreprise de Services du Numérique)

Le métier d’Alex est très récent. Son rôle dans l’équipe est de « bâtir » des ponts entre les développeurs et les spécialistes des infrastructures et réseaux. Un bouton conçu par les premiers qui va vous permettre de passer le générique d’une série ? Plus compliqué qu’il n’y paraît. Il peut faire en sorte que tout puisse être testé en quelques minutes au lieu de quelques heures ou quelques jours parfois. Il invente des solutions qui n’existaient pas hier, il utilise des technologies pour automatiser, simplifier le travail de ses collègues.

Son parcours ? Un Bac+3 en alternance, licence pro Audit et Sécurité des réseaux après un DUT.

NB : parcours propre à l’interviewé, communiqué à titre indicatif

Pour en savoir plus


Les métiers de l’informatique

Camille, UX/UI Designer – Série Les Interviews Selfies

Le principe des Interviews Selfies : de jeunes professionnels du numérique, qui exercent un métier recherché et/ou en développement dans le secteur, partagent avec vous leur point de vue sur leur métier, leur parcours, leurs passions…

Camille, UX/UI Designer dans une agence digitale


UX signifie User expérience c’est à dire « expérience de l’utilisateur » et UI, User interface, c’est à dire « interface utilisateur ». L’UX/UI designer est la personne qui propose une stratégie et des schémas de fonctionnement pour qu’un site soit à la fois facile à trouver sur internet et pratique à utiliser quel que soit votre ordinateur ou votre smartphone. Il/elle fait en sorte que le site soit bien structuré et agréable à regarder : connaissances des technologies numériques et en graphisme sont associées. Le tout, en respectant les contraintes et la demande du client. Le métier de Camille intervient en général avant celui des développeurs et en collaboration avec eux.

Son parcours ? Un BTS communication qu’elle a complété par un Bachelor chef de projet multimédia avec une option design graphique, soit une formation, menée en alternance, de niveau Bac+3

NB : parcours propre à l’interviewée, communiqué à titre indicatif

Pour en savoir plus


Les Metiers du Web

Uchronie, Internet : propriété privée ! – Vidéo

Si Internet était resté propriété privé ?

24 mars 1999, base ultra secrète de Standford. Pendant des décennies, personne a réussi à localiser cet endroit mais cette nuit les commandos de hackers du monde libre sont à deux doigts de réussir leur coup de force, demain Internet appartiendra à l’humanité. Des années auparavant l’US Air force récupère le code source du Web avant que ceci soit diffusé gratuitement au reste du monde. Aujourd’hui Internet est un vaste réseau centralisé qui rassemble toutes les informations numériques de la planète, seul et unique serveur gigantesque. Personne ne peut créer sa propre page ou contribuer au Web sans passer par le ministère de la défense des Etats-Unis.

Mais tout ceci n’est jamais arrivé… Au début des années 1990, un homme va inventer le Web et immédiatement diffuser le code source sur Internet !

Source : Uchronie, Internet : propriété privée ! – Vidéo Education aux médias et à l’information | Lumni

La liberté d’Internet – Vidéo

Internet, un projet social et libertaire

Dès les débuts d’Internet, la dimension sociale du projet est majeure. Les avancées techniques sont le fruit d’idéologie et de communautés bien particulières qui ont fait d’Internet ce qu’il est aujourd’hui. Car si Internet est un projet financé par des militaires, il a été construit par des hippies. Les communautés hippies sont nées aux Etats-Unis au début des années 1960. Partisans de la contre-culture, les hippies s’opposent à la fois à la société de consommation et à toutes formes d’autorité.

Internet, un réseau en libre accès

Si Internet fonctionne aujourd’hui selon une logique horizontale — toutes les pages qui constituent la Toile sont au même niveau, aucune n’est dominante dans la structure —, ce n’est pas un hasard. Arapanet puis Internet sont libres d’accès. Ce principe va à l’encontre de la logique de la société de consommation, selon laquelle tout doit être payant. Ces caractéristiques techniques, au lieu d’être gardées secrètes par un copyright, ont été publiées pour que tous puissent y accéder. Conçu et développé par des ingénieurs, Internet va d’un seul coup s’ouvrir au reste du monde. Mais pour le grand public, la technologie ne suffit pas, il faut qu’elle soit accessible, ergonomique, intuitive.

La naissance du Web libre et gratuit

C’est Tim Berners-Lee, chercheur au Cern (l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire), qui va inventer ce chaînon manquant. Le Britannique imagine un Internet doté d’une interface graphique, dont l’utilisation pourrait être facilitée par un système de liens cliquables. Appelés liens hypertexte, ces boutons permettraient de naviguer d’une page à l’autre sans avoir à taper la moindre ligne de code. A l’aide d’un petit programme d’édition, n’importe quel utilisateur pourrait créer son propre site et l’héberger au sein d’un système mondial. Le 6 août 1991, Tim Berners-Lee annonce la création du World Wide Web, des protocoles HTTP et FTP ainsi que du langage HTML. Le Web est né. Le tout premier site hébergé sur un serveur du Cern est mis en ligne : c’est un mode d’emploi du Web, qui en décrit les principales caractéristiques et donne accès au code source. Chaque personne dans le monde peut récupérer le cœur d’Internet, personne ne pourra plus le vendre. Par ce geste, Tim Berners-Lee offre le Web à l’humanité !

Source : La liberté d’Internet – Vidéo Education aux médias et à l’information | Lumni

Internet aujourd’hui, partage et sociabilité ? – Vidéo

L’évolution du Web depuis sa création

Phénomène technique et social planétaire, le World Wide Web a du se doter en 1994 d’un organisme pour gérer son évolution. C’est le World Wide Web Consortium W3C. Son président : Tim Berners-Lee. Internet a été conçu par les milieux américains de le Défense et de la Recherche à la fin des années 1960, puis il s’est progressivement généralisé au domaine civil et commercial. En 1985, on comptait environ 1 000 utilisateurs. Le nombre est passé de plus de 2 millions en 1994 à près de 3 milliards 420 millions en 2016. Mais le Web conçu par Tim Berbers-Lee et ses premiers hackers a trouvé ses limites. Il devait évoluer.

Le Web social et participatif

Le Web 2.0 est le fruit de cette upgrade. Mots d’ordre : interactivité et participatif ! Le Web devient à la fois plus complexe techniquement et plus simple d’utilisation pour l’utilisateur. Désormais le flux RSS permet d’afficher en une seule page des contenus provenant de multiples sources et chaque internaute peut y participer en temps réel. L’ère du Web 2.0 est celle où l’utilisateur lambda peut devenir actif, participer, voir et créer. Le Web n’est plus pensé comme une collection de sites à visiter, mais comme une plateforme permettant l’échange entre les utilisateurs. C’est l’explosion : blogs, wiki, partage de photos, de vidéos, moteurs de recherche… Dès la fin des années 1990, des réseaux sociaux sont apparus sur Internet. Ils se présentent comme des regroupements d’individus ou d’organisations qui discutent, parlent et échangent entre eux. Ils partagent des opinions, des idées ou encore du contenu. Il n’existe désormais plus d’autres frontières que la communauté d’intérêt.

Connecter la planète

Aujourd’hui, Facebook est le premier site de réseau social utilisé dans le monde. En décembre 2015, il comptait plus d’1 milliard d’utilisateurs actifs quotidiens. A travers ces communautés, l’utilisateur répond à un besoin latent et primaire de sociabilité. Le mécanisme tribal trouve avec Internet un outil formidable. Hier, nous vivions dans un groupe imposé, la famille ; aujourd’hui, l’importance est donnée à l’individu. Demain, Internet fera entrer l’humanité dans un monde où s’associeront individualisme et notion de groupe choisi. Ou peut-être y sommes-nous déjà ?

Source : Internet aujourd’hui, partage et sociabilité ? – Vidéo Education aux médias et à l’information | Lumni

Internet : évolution des systèmes et création des réseaux – Vidéo

L’évolution des systèmes de communication au XXe siècle jusqu’à la création d’Internet

Au XXe siècle, la technologie se met au service d’une nouvelle forme de communication. On peut parler au téléphone avec un ami à l’autre bout de la terre parce que le réseau le permet. Tout un système complexe a été développé et mis en place. Du point de vue de l’utilisateur cette pieuvre technologique se résume à un combiné téléphonique. Pour être adopté par le public, un système de communication doit être performant et facile d’utilisation.

Du premier ordinateur…

En 1946, on invente le tout premier ordinateur de l’histoire : 30 tonnes sur une surface de 72 m2. Il consomme 140 kw et occupe un hangar entier. Il est exclusivement réservé à des recherches militaires. On est encore loin d’une technologie accessible à tous et facile d’utilisation. Vingt ans plus tard, le mastodonte a été miniaturisé et peut être transporté sur la banquette arrière d’une voiture. En 1975 est fondé Microsoft, une société privée commercialisant des ordinateurs destinés au grand public, l’année suivante c’est Apple qui voit le jour. Les ordinateurs ne tiennent pas encore dans la main, mais facilement sur un bureau. En 1980, la France développe son Télétel, le premier réseau télématique grand public connu pour son terminal, le Minitel. Un tournant majeur est amorcé avec la commercialisation du Macintosh : pour la première fois, un ordinateur comprend un logiciel de dessin, un traitement de texte, une souris et une interface graphique. Avant les années 1980, l’informatique était vécue comme un instrument de contrôle, il devient un outil de créativité et de liberté accessible à tous.

…au premier réseau informatique

Mais pour communiquer l’ordinateur ne suffit pas, il faut le connecter à un réseau. Ce réseau est développé en parallèle de l’informatique, mais de façon beaucoup plus discrète. Son origine est curieusement le lancement du satellite soviétique Spoutnik en 1957. Les Etats-Unis font alors face à un énorme retard technologique. Ils répondront par le lancement de la Nasa et la course à l’espace, mais aussi par la création de l’ARPA en 1958. Dirigé par le département de la Défense, l’ARPA (aujourd’hui DARPA) a pour mission de maintenir le niveau technologique de l’armée américaine loin de ses concurrents et ennemis. L’armée américaine lui doit notamment le système GPS, les drones Predator ou encore les exosquelettes XOS. En 1965, un ordinateur de Californie est relié à un autre du Massachusetts, c’est le premier réseau informatique étendu de l’histoire.

Source : Internet : évolution des systèmes et création des réseaux – Vidéo Education aux médias et à l’information | Lumni

5G : une guerre froide sino-américaine

L’apparition de la 5G constitue une révolution technologique. Outre l’augmentation de nos débits de communication, elle inaugure surtout l’ère du “tout-connecté” : appareils électroménagers, hôpitaux, voitures automatisées, “smart cities”. La bataille pour son contrôle s’annonce acharnée entre la Chine et les États-Unis. Au milieu de cet affrontement entre les deux géants, l’Europe fait l’objet de toutes les convoitises.

Création d’Internet, de la première connexion au réseau mondial – Vidéo

Création d’Internet, de la première connexion au réseau mondial

Quand et comment est né Internet ?

En 1965, deux ordinateurs distants ont été connectés, c’est déjà bien mais ce n’est qu’un début. L’idée est de créer un réseau sous forme de grande toile. On sait qu’un système centralisé est vulnérable, car la destruction de son noyau provoque l’anéantissement des communications.

La naissance d’Arpanet, l’ancêtre d’Internet

C’est à ce moment qu’entre en scène Lawrence G. Roberts, un informaticien, physicien et mathématicien américain. Ayant intégré l’ARPA, il élabore un projet appelé Arpanet en 1967. L’objectif de cet ancêtre d’Internet est d’arriver à transmettre une information d’un ordinateur à un autre en passant par un réseau téléphonique. Le 29 octobre 1969, année du premier pas sur la Lune, le premier message est envoyé. Puis on rajoute 2 ordinateurs au réseau : 4 postes informatiques distants forment le noyau du futur Internet. Rapidement on cherche à sécuriser les connexions, à les alléger.

Le transfert d’information par paquets

Le meilleur moyen est de découper les messages sortants en plusieurs morceaux plus légers, donc plus facile à envoyer. Expédiés séparément, ils sont recomposés à l’arrivée sur l’ordinateur destinataire. Un nouveau protocole appelé TCP/IP augmente la sécurité de ce découpage en morceaux et garantit leur bonne livraison. Au début des années 1970, la technique est prometteuse, mais seule, elle ne sert à rien. Reste à s’en servir, lui trouver des applications et le potentiel est énorme.

Premier e-mail et invention de l’@

En 1971, Ray Tomlinson met en place le premier logiciel d’envoi et de réception de courrier électronique. Pour pouvoir différencier l’émetteur de l’hôte, il décide de séparer les eux par un symbole ne figurant pas dans l’alphabet. Il invente l’arobase et le mot e-mail. En 1983, la partie de l’Arpanet appartenant aux forces armées des Etats-Unis est séparée du réseau et devient le Milnet. A la fin de la décennie, les particuliers et les entreprises accèdent au réseau. Pour la première fois, on commence à utiliser le mot « Internet » !

Source : Création d’Internet, de la première connexion au réseau mondial – Vidéo Education aux médias et à l’information | Lumni

30 ans du Web : quand la télévision française découvrait Internet

 

Des écrans partout dans la maison, des « cyberpunks » capables de s’organiser secrètement, les premiers e-mails… Il y a trente ans, la télévision française découvrait Internet et le World Wide Web. La date exacte est connue : le 12 mars 1989, Tim Berners-Lee, un physicien du CERN qui se trouve être passionné d’informatique, invente le World Wide Web. Cette application d’Internet parmi d’autres, comme les messageries et les services de discussion instantanée, permet de consulter des pages sur des sites web, grâce à des navigateurs adaptés et via des machines comme un ordinateur ou un smartphone.

« Older posts

© 2021 Lamarck numérique

Theme by Anders NorenUp ↑